Vers un encadrement des remboursements des mutuelles

Le gouvernement envisagerait d’encadrer les remboursements des mutuelles dans le cadre des contrats solidaires et responsables afin de lutter contre les abus de certains professionnels de santé en matière de dépassements d’honoraires.

Ce sont les pratiques de certains opticiens et dentistes qui sont dans le collimateur du gouvernement qui souhaite empêcher que les tarifs libres soient pratiqués sur la base des capacités de remboursement de la mutuelle de chaque client.

Beaucoup de dentistes et d’opticiens ont effectivement la fâcheuse habitude de moduler leurs tarifs en fonction des niveaux de remboursement de nos assurances. Cette pratique contribue à augmenter le prix des cotisations d’assurances.

LES PRODUITS LES PLUS CHERS NE SERAIENT PLUS REMBOURSÉS À 100% PAR LES COMPLÉMENTAIRES SANTÉ

Un plafond de remboursement pourrait être mis en place pour imposer un reste à charge au client à partir d’un certain montant dans le cadre des contrats responsables qui représentent 98% des assurances santé actuelles.

Les seuils concernant les lunettes et les prothèses dentaires doivent être discutés. Aujourd’hui les mutuelles remboursent en moyenne 68% de la facture d’une paire de lunettes et 32% des prothèses dentaires.

LA LUTTE CONTRE LES DÉPASSEMENTS D’HONORAIRES EST L’AFFAIRE DE CHACUN

La santé est un marché et de nombreux professionnels de santé sont aussi des commerçants qui pratiquent des tarifs libres qui peuvent varier du simple au triple selon les régions et les choix de chacun.

Pour vous orienter vers les médecins de secteur 1 ou les professionnels qui pratiquent des tarifs raisonnables, vous pouvez utiliser l’outil en ligne d’ameli direct, privilégier des dispensaires ou contacter votre mutuelle qui peut examiner vos devis et vous dire si les tarifs des actes sont raisonnables ou non.

Les médecins de secteur 2 sont obligés de présenter leurs honoraires dans leur salle d’attente.

En savoir plus