Dépassements d’honoraires en cliniques – comment y voir clair ?

Il devient difficile aujourd’hui de se faire opérer sans subir de dépassements d’honoraires. Les dépassements d’honoraires ont doublé en vingt ans et sont fréquents pour les actes de chirurgie et d’anesthésie.

Dans ces conditions, mieux vaut avoir une bonne mutuelle ou parvenir à dénicher le praticien qui consentira à appliquer le tarif conventionnel ou des dépassements d’honoraires raisonnables.

Un outil pour estimer les dépassements d’honoraires en clinique privée

L’ATIH met à disposition des internautes un simulateur qui vous permet d’estimer les dépassements d’honoraires appliquées par les cliniques privées. Vous pouvez présenter un acte ou une famille d’acte et voir quel est le pourcentage de séjours avec dépassements pour cet acte, le prix unitaire moyen, le dépassement moyen, etc.

Exemple:

Pour la famille des actes thérapeutiques sur les os du membre inférieur, on voit que le dépassement moyen en Ile de France est de l’ordre de 625.7€ et que plus de la moitié des séjours appliquent des dépassements.

Comment éviter les dépassements d’honoraires ?

Si l’hospitalisation est programmée, mieux vaut aborder la question du coût à l’avance avec votre médecin et demander à être opéré par un chirurgien de secteur 1 ou un chirurgien qui applique des tarifs modérés.

Dans le cadre du secteur optionnel, certains chirurgiens s’engagent à limiter leurs dépassements à 50% du tarif opposable de la Sécurité Sociale.

Si vous avez une garantie d’assurance santé qui vous rembourse à 150%, elle pourrait ainsi couvrir intégralement les dépassements d’honoraires.

Le choix de votre mutuelle pour couvrir vos frais d’hospitalisation

Le poste hospitalisation est l’un des plus sensibles dans le choix de votre assurance santé. D’ailleurs, il est possible de choisir des garanties très économiques qui ne couvrent que les frais d’hospitalisation.

La prestation la plus importante concerne la prise en charge des honoraires dans le cadre des établissements conventionnés.

Une mutuelle à 100% ne couvrira que le ticket modérateur, c’est à dire 20% du tarif de convention de l’acte (le taux de remboursement de l’assurance maladie étant de 80% pour l’hospitalisation).

Il est prudent de choisir une garantie qui couvre à minima 150% afin de permettre la prise en charge de tout ou partie des dépassements d’honoraires.

Vous pourrez comparer les tarifs d’une centaine de contrats d’assurances santé sur ce site et voir celles qui offrent les meilleures prises en charge pour l’hospitalisation.