Les dépassements d’honoraires continuent de progresser

Les dépassements d’honoraires continuent d’augmenter malgré le contexte de crise et les tentatives d’encadrement prévues par l’Etat. Ils pèsent aujourd’hui plus de 2 milliards d’euros que doivent supporter les ménages ou les mutuelles en complément du remboursement du ticket modérateur.

Comment faire face à l’inflation des coûts de santé ?

Le niveau de dépassement d’honoraires est disparate selon les régions et la spécialité médicale. Certains spécialistes comme les ophtalmologues ou les gynécologues sont nombreux en secteur 2. Ils sont aussi plus fréquents dans les grandes villes qu’en province.

Assurance santéL’Assurance Maladie a mis à disposition le service en ligne ameli-direct qui vous permet de choisir les médecins de secteur 1 proches de chez vous. L’affichage des dépassements d’honoraires est par ailleurs exigé dans les salles d’attente des médecins.

N’oubliez surtout pas de passer par votre médecin généraliste avant de consulter votre spécialiste (à l’exclusion des gynécologues, ophtalmologues, psychiatres pour les 16-25 ans), tel que l’exige le parcours de soins coordonné. Faute de quoi, le remboursement de la Sécurité Sociale passera de 70% à 30% sans compensation par votre mutuelle.

Si l’on peut privilégier les consultations de médecins de secteur 1, il est plus difficile d’opter pour des chirurgiens qui ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires, dans les conditions d’une hospitalisation. Les dépassements d’honoraires sont nombreux en milieu hospitalier et peuvent peser très lourds sur la facture finale.

Avez-vous les bonnes garanties d’assurance santé ?

Votre mutuelle peut prendre en charge ces dépassements d’honoraires, en fonction du niveau choisi. Vous pouvez comparez les garanties et leurs tarifs directement sur ce site.

Si vous bénéficiez de l’Aide à la Complémentaire santé, vous pourrez présenter votre attestation ACS à votre médecin afin de bénéficier du tarif opposable sans subir les dépassements d’honoraires.